© 2018 Gilles Doriry, chiropracteur, Granville

18 rue Jules Michelet, 50400 Granville

02.33.91.70.00

n° ADELI 50 00 0052 6 - Siret : 38759163900035

  • Facebook
  • Twitter

Réalisation

Foire Aux Questions

Chiropraxie

Est ce douloureux ?

Rarement, c'est plus l'appréhension qui est en cause.

Lors de l'ajustement vous pouvez entendre un crac, cela n'est pas douloureux et cela n'est pas une fracture ou un frottement osseux. Ce que vous entendez c'est simplement une petite bulle de gaz qui cède sous un changement de pression, en réalité c'est un clac qui se produit.

N'hésitez pas à confier vos appréhensions à votre chiropracteur pendant la consultation.

Y-a-t-il des effets secondaires ?

La majorité des patients ressentent un soulagement immédiat à l’issue du traitement. Toutefois, il peut arriver que certains ressentent un état de fatigue et/ou des courbatures ou une douleur légère, semblables à celles ressenties après un entraînement sportif. 10 % des patients témoignent de maux de tête post-manipulation. Ces réactions bénignes disparaissent spontanément en 24 à 48 heures.

Puis-je me faire rembourser la consultation ? 

Les contrats de complémentaire santé incluant une prise en charge de la chiropraxie sont de plus en plus fréquents. +

Ostéopathie

Chiropraxie

Ostéopathie

Quelles sont les différences entre chiropraxie et ostéopathie ? 

La chiropraxie n’a pas le même champ de compétence que l’ostéopathie. À la différence de l’ostéopathe, le chiropracteur est un spécialiste du système neuro-musculo-squelettique, du rachis et de l’appareil locomoteur. Il prend en charge les pathologies mécaniques de l’appareil locomoteur et principalement du rachis.

Les deux professions n'ont pas n'ont plus le même champ légal. Leur décret d’actes permet une plus grande autonomie aux chiropracteurs. En effet, ils sont autorisés à effectuer tous types de mobilisations et de manipulations à vecteurs de force, instrumentales ou mécaniquement assistées, permettant ainsi une prise en charge complète.

Ils sont les seuls praticiens, non-médecins, à avoir le droit d’effectuer des manipulations cervicales, avec vecteur de force, sans certificat médical de non contre-indication. Ce certificat, qui doit être délivré par un médecin, est légalement indispensable aux autres praticiens pour effectuer ce type de manipulations.